On a fait un petit tour de manège, cet après-midi, à saint-Beauzire... Un petit tour de manège désenchanté, mais si beau, qui nous a menés droits vers la folie, l'art, l'amour et le désespoir. Les chevaux, fusées ou voitures habituels n'étaient que 3 femmes, 3 excellentes comédiennes étourdies par la peine et le doute, envoûtées par leur personnage, cette Camille insaisissable...
Pas question de monter à leur suite, cher public ! Le forain n'était autre que Rodin, l'affreux sculpteur qui maltraite les cœurs et les broient comme de la glaise entre ses mains. Non, pas question de monter sur ce tourniquet infernal et d'y décrocher un quelconque pompon ou gros lot tant ce destin fut tragique.
Le spectateur assistait, impuissant, à cette valse du temps, cette valse à 3 temps, à 3 comédiennes, 3 Camille, si bien rythmée et si bien servie... Puis, le tour fini, nous nous sommes relevés, étourdis, heureux et tristes, soulagés de ne pas avoir pris part au tour, mais reconnaissants d'avoir vécu tant d'émotion par procuration...

Voir d'autres photos.

DSC_0061