Nuit de Chine, nuit câline, nuit d’amour… Cela chante et chante tellement qu’Horacio et Isabelle fuient en musique vivre leur amour ailleurs… Pantalon dupe Venise, mais le Doge lui rendra la monnaie de sa pièce, en monnaie de singe, soyez en sûrs ! Tromperies en tous genres, sacs à malice, jeux de dupes et de mots, chinoiseries diverses et variées sur fond d’improvisation générale…
Le monde fut petit, hier, à tel point que tout se confondait sur notre scène de Saint Beauzire au point de réduire les parasols Orangina en chapeaux chinois et l’empire du milieu en botte italienne…
Mais bas les masques ! Isabelle et Horacio vous ont trompés ! Comme ces 9 formidables comédiens qui nous firent croire en l’impossible : du spectacle renaissance mêlé de références modernes et si « Macronesque » que le spectateur prit ces masques antiques pour des visages télévisés, ces comédiens survoltés pour des Polichinelles en marionnettes et leurs propres vessies pour des lanternes… Car sous vos yeux ont brillé, hier, quand vos costumes, messieurs dames du CRAD sont devenus habits de lumière…   

DSC_0053Voir d'autres photos.