Il fallait être capricieux, hier, pour ne pas apprécier les caprices de Marianne. De la haute voltige sur un texte écrit dans un fauteuil… jetons nous à l’eau : des vagues de musique « moderne » (Cure, Muse, on vous a reconnu !), des flots de sentiment, un vaste courant continu, sans faille, qui alterne du rire aux larmes… Bref, un romantisme dépoussiéré par un vent de jeunesse.

Quelle énergie !

Le lampadaire n’a pas tremblé, le banc n’a pas failli, l’entrée de l’horrible demeure empoisonnée de Marianne n’a pas bougé d’un iota et pourtant, le public, lui, a vibré, a manifesté son enthousiasme en offrant aux comédiens une standing ovation, rien que ça !

 

DSC04966

Voir d'autres photos