Bien sûr ! Le fil conducteur des 3 pièces est la manipulation… ! Il est donc logique que l’on se soit fait ainsi manipuler… ! La mer n’était pas vraie, Victor n’est pas un défunt si « honnête », la marionnette était un acteur, un vrai, de chair et d’os, mais quelle gestuelle !!

Bref, on touchait de nouveau à la totale illusion hier soir en notre bonne vieille salle des fêtes : des comédiens, des marionnettes, des facteurs aquatiques, des journaux « vivants »,….  Le délire absolu, on ne s’arrête pas de naviguer sur une mer en folie, où vont-ils aller ? Jusqu’où vont-ils s’arrêter ? Un brin inquiet, les spectateurs montaient de palier en palier, jusqu’à l’inexorable : qui va-t-on manger ? Une interprétation sans faille, des mimes hallucinants de justesse, une cohorte d’acteurs débridés, les trois pièces n’en font plus qu’une : un doux rêve confus… où tout s’enchaine, en toute logique… et où tout prend sens car l’on y croit… et hier, on y croyait.

DSC_4782

Voir d'autres photos.